Projet COVER

  • Imprimer

COnflits d’usage et de Voisinage dans les Espaces Ruraux et périurbains (quand les conflits durent…)

Les conflits d’usage et de voisinage de long terme sont des révélateurs des processus de mutations des espaces ruraux et périurbains. Dans le projet COVER nous essayons, par une approche pluridisciplinaire, de tester le lien entre ces conflits, repérés et analysés dans dix zones du territoire français et les changements des modes de développement (évolutions des modes et structures de gouvernance, bouleversement des compositions et des relations entre groupes d’acteurs, rupture dans les représentations et actes techniques). Sur le terrain Corse JC Paoli et PM Santucci ont travaillé sur le Cortenais et la Balagne, Romain Melot sur la procédure de discussion du PADDUC. Ce projet, coordonné par André Torre (SADAPT) associe des équipes de l’INRA, du CNRS et des universitaires, géographes économiste et sociologue. Une des tâches principales (WP) du projet, consacrée à la mise en place d’une typologie des conflits observés sur les territoires est assurée par JC Paoli. Le projet, qui s’achève en 2010 a également donné lieu à la mise en place d’une base de données sur les conflits d’espace et à une méthode permettant de typologiser ces conflits. Ainsi, nous distinguons dans les conflits d’espace des conflits ordinaires, dont certains peuvent être longs et répétitifs, mais qui ne donnent pas lieu à une évolution des règles ou des structures de gouvernance, et au contraire des conflits dynamiques qui aboutissent à des évolutions dans la façon de gérer les territoires. Dans cette deuxième catégorie les thèmes des conflits sont des objets partagés par la population locale qui se s’approprie des argumentaires et les porte à un niveau politique. Dans la première catégorie au contraire les conflits restent sectoriels et les plaignants ne parviennent pas à fédérer les populations locales. Les thèmes qui donnent lieu dans nos cas d’étude à une saisine par les populations concernent les espaces hautement symboliques et à forte valeur environnementale : les rivières, les zones de montagnes, le littoral. Ce projet connaît des développements internationaux et locaux. Du point de vue du développement international nous projetons de participer au programme 2011-2115 du laboratoire d’économie et sociologie rurale de l’Institut de Régions Arides (Sud Tunisie) consacré à la gestion des ressources communes dans les pâturages désertiques (Ouara) et les oasis littoraux de l’extrême sud tunisien. Nous sommes par ailleurs inscrits dans le projet européen (Programme Interreg 4C) intitulé Commons (recherche des bonnes pratiques pour la gestion des territoires collectifs en Europe) coordonné par l’Office de l’Environnement de la Corse.